Delouche David

David DELOUCHE
Enseignant chercheur

Adresse : 2 Allée Jean Vaillé, 36000 Châteauroux

Email : david.delouche@yncrea.fr

Membre du Pôle Robotique Mécatronique à HEI
Membre de l’équipe Automatique, pôle IRAuS du laboratoire PRISME
Responsable du domaine mécatronique à HEI

L’arrivée des objets communicants dans le monde industriel a provoqué la quatrième révolution industrielle, appelée Industrie du futur ou Industrie 4.0. L’efficience des systèmes de production est au cœur des préoccupations actuelles. Dans ce contexte, il est incontournable de mettre en place une politique de maintenance prédictive. Les échanges numériques de type Tout IP sur lesquelles reposent l’Internet des objets (IO) ne sont pas déterministes (c’est-à-dire que l’information est émise mais sa réception n’est pas garantie). L’intégrité et la fiabilité des informations numériques au cours de leur cycle de vie dans le cadre d’un environnement SCADA (Système de Contrôle et d’Acquisition de Données).

L’ « intelligence » embarquée dans les objets connectés ne permet pas actuellement à elle seule, d’assurer la conformité des échanges numériques. En effet, du fait de problèmes de performances et de ressources, ces objets sont dans l’incapacité d’effectuer un chiffrement de haut niveau tout en garantissant une qualité de service attendu notamment dans le cas d’un contrôle/commande de système.

Récemment de nombreuses cybers attaques ont eu lieu, elles corrompent les données échangées. Nous pouvons par exemple prendre les trois cas de la figure suivante : l’usine envoie le vecteur de mesure, yk au contrôleur à travers un réseau de communication. Cet échange est confidentiel où seule l’usine et le contrôleur doivent connaître le contenu du message. Un autre scénario se produit dans la Figure 3 (b), où l’intrus réussit à envoyer le vecteur de mesures fausses ỹ(k) = y(k) + Du au contrôleur en faisant croire que l’envoi provient de l’usine. C’est une violation de l’intégrité de la donnée transmise. Elle consiste à maintenir la cohérence, la véracité et la fiabilité des données tout au long de leur cycle de vie (apparition, diffusion, traitement, utilisation, stockage ou destruction).

Dans ces conditions, le défi des travaux engagés réside à concevoir un outil de diagnostic et d’expertise capable de classifier et de prédire différents défauts (par exemples : perte de paquets, délai de transmission aléatoire, congestion, données manquantes …) ainsi que d’assurer l’intégrité des données. Cet outil sera couplé sur un système expert temps réel permettant notamment, d’obtenir un suivi du vieillissement d’un composant ou groupe de composants constituant le système à surveiller. Les développements actuellement menés par dans le Laboratoire PRISME devront permettre de pouvoir disposer d’une maîtrise complète du système (contrôle-commande, surveillance, diagnostic et pronostic).

L’ensemble de ces travaux sont réalisés dans le cadre de projet :

  • SDF-IO (2013 – 2016) : “Sûreté de Fonctionnement pour le contrôle/commande de systèmes : Internet des Objets”, collaboration entre le laboratoire PRISME et la société PGA Avionics, projet financé par la Région Centre val de Loire.
  • IoT – CIA – data (2017 – 2019) : Confidentialité, intégrité et disponibilité des données dans le cadre de l’Internet des objets, collaboration entre les laboratoires PRISME et LIFO, projet financé par la Région Centre val de Loire.